image

Une capture d'écran d'une vidéo de propagande de Boko Haram, lundi 13 juillet 2014. (HO / BOKO HARAM / AFP)

Le Nigeria a annoncé, mercredi 30 juillet, l'arrestation d'une fillette de dix ans portant une ceinture d'explosifs à Katsina (nord), voisine de la ville de Kano, touchée par quatre attentats suicides menés par des femmes en une semaine.Les forces de l'ordre ont arrêté mardi 29 juillet [...] trois membres présumés de Boko Haram [dont] une fillette de 10 ans [...] portant une ceinture d'explosifs" a déclaré le porte-parole du gouvernement Mike Omeri dans un communiqué.Plus tôt, six personnes ont été tuées dans un attentat suicide à Kano, perpétré par une femme kamikaze, a-t-on appris de source officielle. Il s'agit du quatrième attentat en une semaine. Lundi, une femme s’était faite exploser dans une station d’essence dans le nord du Nigeria. Dimanche, c'était une jeune fille âgée de 15 ans, près du site temporaire d'une université.A environ 14h30 (15h30 à Paris), une femme kamikaze s'est fait exploser avec un engin explosif improvisé à l'école polytechnique de l'Etat de Kano", a déclaré le porte-parole du gouvernement Mike Omeri."Une énorme explosion" a eu lieu au milieu d'étudiants rassemblés autour de panneaux d'affichage sur le campus d'une faculté de Kano, a déclaré Isyaku Adamu, un témoin. La kamikaze s'était fondue dans la foule des étudiants, a-t-il ajouté, ses propos ont été confirmés par plusieurs autres témoins.Boko Haram fortement soupçonnéLa kamikaze visaient des étudiants qui attendaient de s'enregistrer au Service national pour la jeunesse (NYSC). "Il y eut une énorme bousculade et les gens se bousculaient pour être sur la liste", a expliqué Isyaku Adamu.Un étudiant, Kabir Muazu, a déclaré qu'il était assis dans le grand hall du bâtiment quand l'explosion s'est produite. "Nous nous sommes tous précipités pour voir ce qui se passait", a-t-il expliqué.Kano a été la cible de plusieurs attaques de Boko Haram, groupe islamiste armé qui veut créer un Etat islamique dans le nord-est du Nigeria.

Lire l'article a sa source

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn