878

Les autorités américaines ont ordonné mercredi à tous les opérateurs de Boeing 787 enregistrés aux Etats-Unis de ne plus faire voler jusqu'à nouvel ordre leurs modèles de ce long-courrier victime d’une série d’incidents depuis deux semaines.

Cet ordre de l’autorité fédérale de l’aviation (FAA) concerne United Airlines, la seule compagnie américaine à compter des 787 dans sa flotte actuellement, avec six exemplaires de l’avion baptisé «Dreamliner».

«En conséquence d’un incident de batterie en vol sur un Boeing 787 plus tôt (mercredi) au Japon, la FAA va émettre une directive d’urgence de navigabilité pour faire face à un risque potentiel d’incendie et demande aux opérateurs de cesser temporairement les opérations» sur cet avion, écrit la FAA dans un communiqué.

«Avant de nouveaux vols, les opérateurs d’appareils Boeing 787 enregistrés aux Etats-Unis doivent démontrer à la FAA que les batteries sont sûres», ajoute le communiqué.

«La FAA va coopérer avec les fabricants et les transporteurs à la mise en place de mesures correctrices pour permettre à la flotte de 787 de reprendre les vols aussi vite que possible et en toute sécurité», conclut l’agence fédérale.

Les deux compagnies aériennes japonaises JAL et ANA avaient déjà décidé mercredi de suspendre tous leurs vols sur des 787 à la suite d’un deuxième problème de batterie commençant à prendre feu.

C’est la septième avarie sur le dernier-né de Boeing en deux semaines.

Plus de la moitié de la flotte mondiale des 787, qui en compte 50, se retrouve ainsi immobilisée.

 

(AFP)

Source de l'article: http://liberation.fr.feedsportal.com/c/32268/f/606159/s/2798b33a/l/0L0Sliberation0Bfr0Cmonde0C20A130C0A10C170Cles0Eetats0Eunis0Eclouent0Eles0E7870Eau0Esol0I87460A40Dxtor0Frss0E450A/story01.htm

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn