Mer de Chine.

Ces dix jours d'exercices sont nécessaires pour répondre aux défis lancés par les voisins « agressifs » de Manille, a justifié le ministre des affaires étrangères philippin, Albert del Rosario, sans nommer la Chine. « Les tensions dans la région Asie-Pacifique ont augmenté au cours des dernières années à cause de revendications d'expansion mar

Mer de Chine.

 

Ces dix jours d'exercices sont nécessaires pour répondre aux défis lancés par les voisins « agressifs » de Manille, a justifié le ministre des affaires étrangères philippin, Albert del Rosario, sans nommer la Chine. « Les tensions dans la région Asie-Pacifique ont augmenté au cours des dernières années à cause de revendications d'expansion maritime et territoriale », a-t-il relevé.

« ÉPAULE CONTRE ÉPAULE »

Baptisés Balikatan (« épaule contre épaule »), les exercices américano-philippins mobilisent plus de 6 000 soldats. Les Etats-Unis, qui ont fait de l'Asie la priorité de leur géostratégie, ont mis une nouvelle pierre dans le jardin chinois en signant la semaine dernière un accord de défense renforcé avec Manille qui permet une présence accrue de militaires et de matériel américains aux Philippines.

La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, carrefour de routes maritimes vitales pour le commerce mondial, et réserve potentielle de pétrole, de gaz et d'importantes ressources halieutiques. Outre les Philippines, le Vietnam, Taïwan, la Malaisie et Bruneï ont également des différends territoriaux maritimes avec Pékin.

Source de l'article: http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/05/05/washington-et-manille-lancent-des-man-uvres-en-mer-de-chine_4411423_3222.html#xtor=RSS-3208

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn