Le Monde | 25.07.2014 à 15h40 • Mis à jour le 25.07.2014 à 15h42 | Par Frédéric Lemaître (Berlin, correspondant)

image

Une semaine après avoir annoncé devant un millier de cadres que la marque Volkswagen allait devoir à partir de 2017 réaliser 5 milliards d'euros d'économies par an, le président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn, a utilisé les grands moyens mercredi 23 juillet pour montrer que l'heure était grave.

Pas moins de 20 000 collaborateurs de l'usine de Wolfsbourg (Basse-Saxe) ont participé à l'assemblée générale au cours de laquelle il leur a indiqué que la marque Volkswagen (Passat, Golf et Polo) avait « urgemment besoin d'être plus efficace et d'avoir de meilleurs résultats ».

Jamais depuis la visite de la chancelière allemande Angela Merkel dans l'usine en 2008, Volkswagen n'avait connu un tel rassemblement.

« INVESTIR PLUS EFFICACEMENT »

Certes, le groupe aux douze marques espère bien vendre dès cette année dix millions de véhicules mais la marque Volkswagen est loin d'être aussi rentable qu'attendu.

La marge opérationnelle qui était de 2,9 % en 2013 doit, selon la direction, passer à 6 % en 2018. « Grâce à une plus grande efficacité, une moindre complexité, une optimisation dans les achats, une baisse des coûts des usines et des coûts fixes, nous attendons en 2017 un effet durable sur le résultat d'environ 5 milliards d'euros par an pour la marque », a indiqué M. Winterkorn.

Bernd Osterloh, le tout-puissant responsable syndical d'IG Metall chez Volkswagen affirme que « ce ne sera pas une partie de plaisir. Il est déjà clair que sur un sujet ou sur un autre, ça va barder ».

Mais dans un entretien à Die Zeit, ce syndicaliste de 57 ans, toujours tiré à quatre épingles et qui siège au conseil de surveillance de Volkswagen, se veut optimiste : « Il ne s'agit pas d'économiser de l'argent mais de l'investir plus efficacement (…). La situation n'a rien à voir avec les années 1990 quand nous avons du introduire la semaine de quatre jours. (…) Nous avons plutôt trop de travail. Si vous commandez aujourd'hui une Golf, vous serez peut-être livrés en février 2015. (…) Mais nous avons besoin d'être plus efficaces.»

MENACE DE DÉLOCALISATIONS

Alors que 77 % des véhicules fabriqués en Allemagne sont exportés, il n'est pas difficile pour les directions de brandir la menace de délocalisations.

Ainsi, Dieter Zetsche, président de Daimler (Mercedes) se disait, mercredi, satisfait des résultats semestriels de son groupe. Avec un chiffre d'affaire en hausse de 6% et une marge opérationnelle progressant de 12%, le groupe de Stuttgart n'est pas à plaindre.

D'ailleurs les usines tournent à plein régime et le groupe a dû embaucher 7600 personnes cet été pour ne pas trop ralentir les cadences. Néanmoins, dans les trois ans, le groupe compte économiser 2 milliards d'euros dans sa branche Automobiles.

Selon le quotidien des affaires Handelsblatt, la direction compte demander aux représentants du personnel de faire des concessions en matière de temps de travail. En échange, elle s'engagerait à investir 3 milliards d'euros pour rénoverses sites de production allemands.

BMW, le constructeur le plus rentable des trois, n'est pas en reste.Son directeur financier, Friedrich Eichner le reconnaît : « Évidemment, il est difficile d'annoncer des profits-records et, se faisant, de dire que nous devons travailler pour être plus efficaces. » C'est pourtant ce que fait le constructeur bavarois. Lui aussi conditionne des investissements en Allemagne à des économies qui se montent à « plusieurs centaines de millions ».

Selon le Handelsblatt, la contrepartie serait un investissement de 1milliard d'euros dans l'usine de Munich et la titularisation de plusieurs milliers d'intérimaires. Là aussi, les négociations devraient démarrer en septembre.

Read more http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/07/25/les-trois-grands-constructeurs-automobiles-allemands-lancent-des-plans-d-economies_4462961_3234.html#xtor=RSS-3208

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn