Des quantités d'huiles usées y sont déversées
Des nappes phréatiques menacées de pollution à Tipasa

Une commission de wilaya composée de huit représentants de différentes instances a été dépêchée, avant-hier, par le wali de Tipasa, pour constater et établir un rapport détaillé sur une superficie agricole de plus d'un hectare submergée par des huiles

Des quantités d'huiles usées y sont déversées
Des nappes phréatiques menacées de pollution à Tipasa

Une commission de wilaya composée de huit représentants de différentes instances a été dépêchée, avant-hier, par le wali de Tipasa, pour constater et établir un rapport détaillé sur une superficie agricole de plus d'un hectare submergée par des huiles de vidange des véhicules et autres engins, selon notre source.

Ce désastre environnemental a été découvert par des jeunes qui effectuaient leur footing au sud de la ville de Koléa. Ces jeunes n'ont pas manqué de signaler cette agression de l'environnement et de saisir qui de droit.

Un représentant de l'unité de production du fromage située non loin de ces terres a lui aussi déposé, il y a un mois, une plainte contre X pour déversement illégal d'une centaine de fûts remplis de produits toxiques dans un cours d'eau dit le petit Mazafran, selon un membre de la commission de la wilaya.

A l'origine de cette catastrophe écologique, une société  syrienne dénommée SAK spécialisée dans la récupération des huiles de vidange qui, au lieu de les recycler, les déverse, générant ainsi un véritable étang d'huiles usées, mettant en danger les nappes phréatiques, la flore et la faune.

Said Bouzar

Source de l'article: http://www.letempsdz.com//content/view/121669/177/

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn