L'organisation lance un appel à tous les pays pour plus d'attention en matière de protection et de gestion des forêts pour l'approvisionnement en eau propre.
 
"Les forêts font partie des infrastructures naturelles de tout pays et sont essentielles au cycle de l'eau", a souligné Eduardo Rojas-Briales, Sous-Directeur général du Département des forêts de la FAO.

"Elles réduisent les effets des inondations, préviennent l'érosion du sol, régulent le niveau de la nappe phréatique et assurent à la population, aux industries et à l'agriculture une alimentation en eau de bonne qualité". Il s'exprimait à la veille de la Journée mondiale de l'eau qui sera célébrée le 22 mars 2011.

Les forêts constituent une couverture végétale optimale pour les bassins hydrographiques. Les bassins versants forestiers répondent à une grande partie des besoins en eau des utilisations domestiques, agricoles, industrielles et écologiques.
 
"La gestion de l'eau et les forêts sont étroitement liés et requièrent des solutions de politique innovative qui tiennent en compte la nature complexe de toutes ces ressources vitales", a déclaré Jan McAlpine, le directeur du Secrétariat du Forum des Nations unies sur les forêts.

Par ailleurs, les forêts et les arbres contribuent à réduire les risques liés à l'eau -tels que glissements de terrain, inondations localisées et sécheresses- et à prévenir la désertification et la salinisation.

Aujourd'hui, au moins un tiers des plus grandes villes du monde, comme New York, Singapour, Djakarta, Rio de Janeiro, Bogotá, Madrid et la ville du Cap, tirent une grande partie de leur eau potable des zones boisées.

Source de l'article: http://www.echoroukonline.com/fra/actualite/8246-fao-1-8-milliards-de-personnes-seront-privees-d-eau-a-l-horizon-2025.html

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn