image

Air France prévoit d'assurer la plupart de ses vols mais aussi des retards samedi 2 août, alors que plusieurs syndicats de personnels au sol ont lancé un appel à la grève pour ce jour de chassé-croisé des vacanciers.

« Air France prévoit d'assurer l'ensemble de ses vols long-courriers, la quasi-totalité de ses vols court et moyen-courriers, mais des retards sont à prévoir à l'occasion de cette journée », a indiqué la compagnie jeudi soir dans un communiqué. Un porte-parole a souligné que tous les vols seraient maintenus en provenance et à l'arrivée de Roissy-Charles-de-Gaulle et qu'elle serait en mesure de préciser vendredi la proportion exacte sur les autres aéroports. « Plusieurs centaines de salariés d'Air France volontaires sont mobilisés en renfort », assure la compagnie, qui dit regretter« cette situation et les désagréments qu'elle pourrait occasionner pour ses clients ».

Un rassemblement sera organisé à Roissy à 11 heures pour « la sauvegarde de l'emploi local » et « contre la sous-traitance ». Le mouvement vise aussi à « l'abrogation de la loi Diard », qui impose aux grévistes dans les transports de se déclarer individuellement quarante-huit heures à l'avance pour permettre aux entreprises de mieux anticiper une grève.

CONTRE L'IMPACT DU PLAN « TRANSFORM 2015 »

Le mouvement survient alors qu'un million de passagers sont attendus sur l'ensemble du week-end (de vendredi à dimanche) dans les aéroports de Roissy et Orly, dont 215 000 à Roissy pour la seule journée de samedi. Il s'agit d'un des week-ends les plus chargés de l'année pour les aéroports parisiens.

Air France recommande à ses clients de s'enregistrer en ligne avant de se rendre à l'aéroport. La compagnie mettra à jour les informations disponibles sur son site et ses applications mobiles, et dit proposer« dès à présent à ses clients des solutions de report de voyage sans frais ».

Selon une source aéroportuaire, le mouvement de grève devrait concerner 45 % des salariés au sol d'Air France à Roissy-Charles-de-Gaule. La CGT du personnel au sol organise des grèves depuis novembre 2013 pour dénoncer l'impact sur les conditions de travail du plan « Transform 2015 », dont le syndicat n'est pas signataire.

Ce plan, lancé en 2012 par la compagnie afin de réaliser 2 milliards d'euros d'économies en trois ans et de réduire la dette, a entraîné plusieurs milliers de suppressions d'emplois au sein de la compagnie. Pour succéder à Transform 2015, le groupe Air France-KLM vient de dévoiler les orientations d'un plan de « croissance et de compétitivité » pour les cinq prochaines années.

Read more http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/08/01/greve-a-air-france-samedi-des-retards-a-prevoir_4465544_3234.html#xtor=RSS-3208

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn