image
 

De sources proches du pouvoir en Tunisie ont déclaré que ce dernier a nié avoir reçu des aides militaires de l’Algérie pour sécuriser ses frontières et mettre hors d’état de nuire les groupes terroristes ayant pris le mont Chaâmbi comme bastion après avoir fuit le Mali.

Pour la Tunisie les équipements algériens sont principalement de fabrication russe alors que l’Armée tunisienne est habituée aux armes américaines.

Le colonel-major à la retraite Mokhtar Bennacer  a révélé aux médias tunisiens que personne ne pourra confirmer la livraison d’armes algériennes tant qu’il n’y a pas eu de déclarations officielles.

Plusieurs sites d’informations ont relayés que les avions de combat de l’ère soviétique, dont le nombre livré, serait indéterminé, ferait partie d’un lot d’armement et de matériel de reconnaissance, livrés à l’armée tunisienne, dans le cadre d’un accord de coopération militaire entre l’Algérie et la Tunisie. Il s’agit notamment d’un nombre indéterminé de vieux avions soviétiques, de l’armée algérienne, de type Mikoyan-Gourevitch MiG-25 RB, version de bombardement, armés de six bombes de 500 kg, qui  auraient été livrés à la Tunisie la semaine écoulée.

Pour rappel, le chef du gouvernement tunisien s’est rendu à Alger le mois écoulé à la tête d’une délégation de haut niveau suite à l’accord conclu entre la Tunisie et l'Algérie pour lancer une série d'opérations militaires mobilisant huit mille soldats algériens et quelque six mille soldats tunisiens afin d’éradiquer les groupes terroristes le long de leur frontière commune.

Read more http://www.echoroukonline.com/ara/articles/212596.html

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn