image

L'aéroport international de Tripoli est fermé depuis le 13 juillet, date de début des affrontements, qui ont fait au moins 47 morts et 120 blessés, selon le dernier bilan du ministère de la santé, communiqué le 19 juillet.

Une alliance de milices islamistes et de milices de la ville de Misrata (à 200 kilomètres à l'est de Tripoli) tente de chasser des brigades de Zenten (à 170 kilomètres au sud-ouest de Tripoli) de l'aéroport, qu'elles contrôlent depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, en 2011.

LUTTE D'INFLUENCE

Les Zentanis sont accusés par leurs rivaux de compter parmi leurs rangs des combattants et officiers de l'armée de l'ex-régime du colonnel, qui ont participé à la répression de la révolte.

Lire nos explications sur la rivalité entre les milices : Libye : tentative de coup de force contre les islamistes

Des analystes libyens estiment toutefois que les combats s'inscrivent en réalité dans une lutte d'influence entre courants politiques, après l'annonce des résultats des élections législatives du 25 juin. Selon des élus et des observateurs, les libéraux auraient remporté plus de sièges que les islamistes, qui tentent désormais de marquer des points sur le terrain militaire.

L'insécurité à Tripoli a contraint les banques et les stations-service à fermer, paralysant la capitale, où les coupures d'électricité deviennent de plus en plus fréquentes.

Read more http://www.lemonde.fr/libye/article/2014/07/25/libye-nouveaux-combats-violents-a-l-aeroport-de-tripoli_4463051_1496980.html#xtor=RSS-3208

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn