image

ALGER - Le président du parti "El Wassit Essiyassi" (Médiateur politique), Ahmed Larouci Rouibat, a insisté, mardi à Alger, sur la nécessité de préserver dans la future Constitution le parcours historique de l’Algérie et son identité nationale dans toutes ses dimensions notamment la religion musulmane.

"Nous avons recommandé d’accorder la considération suffisante et de préserver le parcours historique de l’Algérie et l’identité nationale dans toutes ses dimensions notamment la religion musulmane", a-t-il indiqué à la presse au terme de son entrevue avec le ministre d’Etat, directeur du Cabinet à la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, au titre du dernier jour des consultations sur la révision de la Constitution, entamées le 1er juin dernier.

M. Larouci a, dans ce contexte, expliqué que son parti est favorable au fait d’accorder plus de prérogatives au Haut Conseil islamique et à un élargissement de son champs d’action, ajoutant que les propositions de son parti concernant la révision de la Constitution sont scindées en quatre axes.

Le président du parti "El Wassit Essiyassi" s’est déclaré, toutefois, contre l’article consacré dans le projet de la révision de la Constitution, au quota des femmes, précisant que "cela est anticonstitutionnel" et que sa formation politique est pour l’égalité des genres.

"Nous sommes d’accord avec 24 articles sur les 47 articles contenus dans le projet de révision de la Constitution proposé par la présidence de la République. Par contre nous avons proposé l'amendement de 23 articles et 5 nouveaux articles dans le but de l’enrichir", a-t-il précisé.

Le 15 mai dernier, la présidence de la République avait adressé des invitations à 150 partenaires constitués notamment des partis politiques, organisations et associations nationales représentants de diverses corporations, en vertu de la décision du président Bouteflika, prise le 7 mai dernier en Conseil des ministres.

Les invitations ont été acceptées par 30 personnalités sur 36 destinataires, 52 partis politiques sur 64 invités, toutes les organisations et associations nationales destinataires d’une invitation et les 12 professeurs d’universités sollicités.

Read more http://www.aps.dz/algerie/8818-la-future-constitution-doit-pr%C3%A9server-l%E2%80%99histoire-et-l%E2%80%99identit%C3%A9-nationales-parti-politique

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn