L’association Rassemblement action-jeunesse (RAJ) accuse, dans un communiqué rendu public ce jeudi 27 juin, l’administration de vouloir l’empêcher de tenir son assemblée générale de conformité, exigée par la nouvelle loi sur les associations.

Déposée le 12 juin auprès des services concernés de la wilaya d’Alger, la demande d’autorisation est restée sans réponse jusqu’à aujourd’hui, alors que l'AG est prévue les 28 et 29 juin. Pour Abdelouahab Fersaoui, président de RAJ, c’est une manière de bloquer les associations comme RAJ et d’autres « pour les empêcher de se conformer à la nouvelle loi et d’être une association légale, présente et active sur le terrain ».

Dans son communiqué, RAJ dénonce « l'incohérence de l'administration qui tout en se voulant garante du respect de la loi, empêche les associations de la respecter en s’y conformant ». L’association parle également de « duplicité » des pouvoirs publics « qui disent une chose et font le contraire, cherchant par la même à amener les associations autonomes, dont le RAJ, à être en dehors de la dite loi ». RAJ déposera une nouvelle demande d’autorisation pour tenir son assemblée générale le 5 juillet prochain. Elle demande aux autorités « de se soumettre au respect des textes et de nous autoriser sans délais à organiser notre assemblée générale ».

Adoptée en 2012, la nouvelle loi sur les associations oblige toutes les associations à organiser une AG de mise en conformité en leur accordant un délai de deux ans depuis la date de promulgation du texte. Les organisations qui n’appliqueront pas cette disposition risquent d’être dissoutes dès janvier 2014.


jeudi, 27 juin 2013 16:52 | | Réagir

Source de l'article: http://www.tsa-algerie.com/actualite/item/997-l-association-raj-accuse-les-autorites-de-chercher-a-la-faire-sortir-de-la-legalite

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn