image

Les citoyens de la ville côtière de Ténès se sont mobilisés les derniers jours pour protester contre un projet jugé nuisible à l’environnement et dangereux pour leur santé et celle de leurs enfants. Le projet en question : la création d’une décharge publique.

La ville côtière de Ténès connaît ces derniers jours un mouvement de protestation massif en raison de la colère des citoyens qui dénoncent "l’inconscience" et "le laxisme" des pouvoirs public. Ces derniers ont donné leur aval pour la création d’un "Centre d’Enfouissement Technique  C.E.T" sur un site naturel. Dans un communiqué de la Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l’Homme (LADDH), les citoyens de Ténès appellent les autorités locales à revoir l’implantation de ce projet "jugé d’une grand danger pour l’environnement et la santé de la population".

Le projet en question devrait se situer à l'est de la ville dans un lieu appelé communément Tizi ou Rouaichia, près des localités de Bouachria et Teraghnia.

Refusant catégoriquement la réalisation de ce projet, visant à déverser les ordures de plusieurs communes dans un site naturel connu pour son panorama pittoresque, les protestataires affirment vouloir "éviter la contamination et la pollution des terres fertiles, du fait que le projet se trouve à proximité de leurs demeures".

Plusieurs protestataires se sont soulevés contre l’implantation de la décharge publique dans leur belle ville. Parmi les préoccupations majeures énoncées par les citoyens figurent le risque de maladie qui augmente en raison de la présence du site, mais aussi de la gêne qu’occasionneront au quotidien les émanations nauséabondes "qui représentent également un danger réel pour la santé", précise le communiqué.

Les membres de la LADDH s’adressent aux autorités concernées pour revoir le plan de ce projet et prendre conscience de l’inutilité et la dangerosité de sa mise en place dans une ville comme celle de Ténès.

Rappelons que ces deux derniers jours, des affronts ont émaillé la ville où des forces militaires ont été affétées pour maîtriser la colère des Ténésiens qui "risque de déborder vers un soulèvement certain face au grand nombre de problèmes que connait la région", lit-on dans le communiqué de la Ligue.

Pour contenir la colère des citoyens et l’évolution de la situation vers des affronts dangereux, la LADDH appelle les autorités locales à se tourner sérieusement vers cette revendication «légitime».

Read more http://www.algerie-focus.com/blog/2014/07/a-tenes-les-habitants-se-revoltent-contre-la-creation-dune-decharge-publique/

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn