Cancer : le sport réduit la fatigue

L'exercice physique, en particulier la marche et le cyclisme, peut aider à lutter contre la fatigue fréquemment associée au cancer et aux traitements anticancéreux. Lutter contre cet effet secondaire, particulièrement pénalisant, susceptible de s'étaler sur des mois voire des années, est un point crucial, car ceux qui en souffrent peuvent être tentés d'interrompre leur traitement.

Si le repos a longtemps été conseillé, de longues périodes d'inactivité peuvent conduire à des pertes musculaires et à une fatigue accrue. D'où l'idée de proposer de l'exercice physique aux patients présentant une tumeur. En 2008, une revue systématique publiée dans la Cochrane Library montrait l'impact bénéfique de cette approche mais elle était basée sur un nombre limité d'études.

Pour en avoir le cœur net, des chercheurs de l'université West of England, à Bristol (Royaume-Uni), ont analysé 28 nouvelles études traitant de la question. La moitié concernait des malades atteints d'un cancer du sein. Ceux qui souffraient de tumeurs solides ont effectué une activité physique régulière pendant et après leur traitement.

«Ces résultats suggèrent que l'exercice physique peut aider à réduire la fatigue induite par le cancer et devrait, de ce fait, être considéré comme l'un des composants, parmi d'autres, d'une stratégie de lutte contre cet effet secondaire», explique Fiona Cramp, chercheur à Bristol qui a dirigé ce travail. Elle propose d'étendre les recherches à d'autres types de cancers, en incluant des malades à un stade avancé.

 

Source de l'article: http://www.lefigaro.fr/sante/2012/11/20/01004-20121120ARTFIG00675-cancer-l-exercice-physique-reduit-la-fatigue.php

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn