Fukushima: les enfants enfermés grossissent

Tout le monde se souvient du terrible accident nucléaire de Fukushima en mars 2011 à la suite d'un tremblement de terre et d'un tsunami associé. Depuis, l'inquiétude des habitants de la région s'est concentrée sur la question de savoir s'ils avaient un risque accru de développer un cancer. Mais une autre conséquence inattendue de l'événement serait un gain de poids des enfants, dont les sorties en extérieur ont été réduites, a conclu un rapport du gouvernement japonais.

Le ministère de l'Éducation a mesuré et pesé cette année dans les écoles du pays environ 700.000 enfants, âgés de 5 à 17 ans. Il a comparé dans 47 préfectures le nombre d'enfants obèses, définis comme tels lorsqu'ils outrepassent d'au moins 20% le poids moyen correspondant à leur âge et leur taille. Fukushima a enregistré les taux les plus élevés dans sept des 13 classes d'âge, a indiqué le ministère. En 2010, la préfecture du nord de l'île principale de Honshu arrivait en tête seulement dans la tranche de la 10ème année de scolarité.

«La pratique d'exercice physique a diminué à Fukushima, principalement parmi les élèves d'école primaire, alors que les activités de plein air dans certaines zones ont été limitées après l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi», a expliqué un représentant du ministère lors d'une conférence de presse.

À Fukushima en juin 2011, on comptait 449 établissements - soit 56% des écoles publiques - limitant les activités de plein air par précaution face à d'éventuelles radiations, a précisé l'agence Kyodo. En septembre de cette année, on en comptait 71 ayant maintenu ces restrictions.

 

Source de l'article: http://www.lefigaro.fr/sante/2012/12/26/01004-20121226ARTFIG00277--fukushima-les-enfants-enfermes-grossissent.php

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn