L'hormone qui renforce la fidélité des hommes

Des chercheurs allemands de l'université de Bonn ont-ils trouvé un moyen artificiel de rendre les hommes plus fidèles? Ils ont en tout cas démontré que l'administration par spray nasal d'une hormone, l'ocytocine, pouvait modifier le comportement de volontaires mis en présence d'une femme séduisante. «Bien sûr, une élévation du taux d'ocytocine ne permet pas de garantir la fidélité de son partenaire, explique au Figaro le Dr Dirk Scheele, investigateur principal de l'étude. Mais cela semble tenir les hommes à distance d'une inconnue attirante au premier abord».

Il est désormais admis que cette molécule parfois surnommée «l'hormone de l'attachement» renforce les liens qui se nouent: le taux d'ocytocine sécrété par l'organisme augmente par exemple lorsque l'on tombe amoureux ou que l'on devient parent. «Le mécanisme sous-jacent n'est pas parfaitement connu, mais il est probable que la sexualité et les contacts intimes y contribuent», explique le Dr Scheele.

L'expérience menée en Allemagne dont le résultats ont été publiés dans le Journal of Neuroscience du 14 novembre consistait à faire s'approcher une femme séduisante d'un volontaire immobile pour voir à quelle distance «confortable pour lui» il lui demandait de s'arrêter. Le procédé était répété dans l'autre sens, le volontaire s'approchant de la femme jusqu'à avoir atteint sa distance de confort. De multiples combinaisons ont été testées puisque les 57 hommes d'environ 25 ans, tous hétérosexuels, pouvaient aussi bien être célibataires qu'en couple et ignoraient si on leur avait administré de l'ocytocine ou un placebo (inactif) avant l'expérience.

Des hommes rendus plus «prudents»

Grâce à ce protocole ingénieux, les chercheurs ont eu quelques surprises. D'abord, ils se sont aperçu que tous les hommes avaient tendance à choisir la même distance de confort (autour de 55 cm) avec la femme séduisante, qui est aussi l'écart observé devant un homme: signe qu'il s'agit d'une distance «sociale» et non d'une zone d'intimité particulière. Seule exception: les hommes déjà en couple ayant reçu de l'ocytocine qui «préféraient», sans s'en rendre compte, prendre une marge supplémentaire d'environ 15 cm. Comme si l'ocytocine les avaient rendus plus «prudents». Un mécanisme inconscient puisque tous les volontaires attribuaient le même coefficient de séduction à la femme de l'expérience lorsqu'on les interrogeait par la suite. «Aucun de nos volontaires n'avait rencontré la femme auparavant ce qui prouve que l'ocytocine élargit l'espace considéré comme personnel (dans lequel on ne laisse entrer que les intimes, NDLR) en présence d'une inconnue attirante», conclut Dirk Scheele.

Dans leur article, les chercheurs allemands n'oublient pas les conséquences pratiques de leur découverte. «Étant donné l'absence de différences entre les célibataires et les hommes en couple dans le groupe placebo, il est clair que pour que se manifeste l'effet potentiel d'accroissement de fidélité de l'ocytocine, leurs partenaires féminins doivent obtenir sa libération endogène (par l'organisme, NDLR) immédiatement avant que les hommes ne soient soumis à une situation dans laquelle ils vont rencontrer d'autres femmes», expliquent-ils. Or la précision est importante car l'un des moyens de susciter naturellement la production -éphémère- d'ocytocine par le cerveau est… d'avoir un orgasme. «La simple présence de la partenaire à proximité ou le fait d'être touché par l'autre peut aussi suffire», remarquent toutefois les auteurs.

Mais pourquoi les chercheurs allemands n'ont-ils pas mené la même étude avec des volontaires femmes? Rien de sexiste dans la démarche, mais des protocoles plus compliqués à mettre en place. «Nous avons commencé par les hommes, explique le Dr Scheele, parce qu'avec les femmes il y a un risque d'erreur si la femme est enceinte et aussi en raison des fluctuations des taux endogènes d'ocytocine en fonction du moment du cycle menstruel».

 

Source de l'article: http://www.lefigaro.fr/sante/2012/11/16/01004-20121116ARTFIG00572-l-hormone-qui-renforce-la-fidelite-des-hommes.php

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn