medecinsalg

La malaria tue en Algérie. Cette maladie a provoqué la mort de trois personnes sur quatre cents cas enregistrés dans la wilaya de Tamanrasset en 2012, rapporte ce samedi l’APS, citant l’hôpital de la wilaya. « 400 cas de malaria ont été recensés cette année causant le décès de trois personnes » algériennes qui s’étaient rendues au Mali et au Niger, a déclaré à l’APS le spécialiste en infectiologie de l’hôpital de Tamanrasset, le Dr Lyès Akhamokh.

La majorité de ces cas importés sont localisés notamment à Tinzaouatine (500 km du chef‑lieu de la wilaya). Ce qui aggrave la situation est le fait que Tamanrasset soit une région frontalière avec certains pays d’Afrique où la maladie sévit à grande échelle, notamment après la recrudescence de la circulation des populations, en raison de la détérioration de la situation sécuritaire et de la pauvreté.

 

Pour faire face à cette situation, le directeur de la Santé de la wilaya de Tamanrasset, Ammar Bensnoussi, a indiqué qu’une large opération de diffusion d’insecticides a été lancée dans les régions touchées en collaboration avec les communes concernées.

 

L’Algérie avait entamé en coordination avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’application du programme national de lutte contre la malaria qui a permis de réduire les infections et d’enrayer la propagation de la maladie. Le ministère de la Santé avait annoncé en 2010 qu’aucun décès n’a été déploré en Algérie depuis 2003.

 

La malaria est une infection aiguë qui se transmet à l’homme par la piqûre de moustiques femelles appelées « anophèles ».

 

Source de l'article: http://www.tsa-algerie.com/divers/quelque-400-cas-de-malaria-dont-trois-deces-a-tamanrasset-en-2012_22942.html

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn