blood

Une banque de données des donneurs indispensable

Dans le cadre de la mise en place du nouveau schéma organisationnel de l’activité des structures du sang conformément aux dispositions du décret exécutif 09-258 du 11 août 2009, une journée d’information a été organisée, hier, à Alger. Lors de la rencontre, les présents ont fait savoir que grâce à ce schéma, 12 agences régionales ont vu le jour.
Chaque agence régionale a sous sa coupe près de 5 centres de wilaya en termes de plateaux techniques et de banque du sang.
Les agences régionales sont des entités administratives qui gèrent les plateaux techniques et les banques du sang en leur fournissant l’aide matérielle et technique nécessaire. “Le but de cette nouvelle organisation est de régler les problèmes au niveau régional et surtout le souci lié à la disponibilité de sang. Une agence régionale aura son budget pour entretenir ses centres de wilayas”, a expliqué Fouzia Bergergoura, directrice du contrôle et de normalisation au niveau de l’Agence nationale du sang.
Il faut dire aussi que le don du sang est tributaire des donneurs qui sont occasionnels en Algérie. De son côté, le Dr  Amaouz, lors d’un bilan des activités de l’Agence nationale du sang, a fait savoir que la quantité du don de sang évolue crescendo. “Pour l’année 2011 nous avons plus de 450 000 dons contre 409 000 pour l’année 2010, et pour le seul mois de Ramadhan, nous avons enregistré  42 000 donneurs, contre 39 000 l’année d’avant”. 
“Concernant la préparation des produits sanguins, l’année dernière nous étions à 88% de sang préparé contre 90% cette année. Pour ce qui est de la qualification biologique du don, la sérologie et les groupages, il faut savoir que les services les plus demandeurs sont la chirurgie, l’hématologie, la pédiatrie et la réanimation”.
Depuis cette année, l’agence met en place une nouvelle fiche d’évaluation. Le document sera plus détaillé pour permettre d’avoir plus de renseignements sur les donneurs. “Si nous voulons nous améliorer dans notre travail, nous devons avoir les données de toutes les structures. Il faut que nous parlions le même langage. Que les uns et les autres comprennent la même chose pour chaque paramètre”, a-t-elle expliqué. “Le document va être distribué à toutes les structures de transfusion du territoire national dès la fin du mois de décembre. Le concerné devra nous informer sur le nombre de donneurs par sexe. Comme il est tenu de nous détailler ses activités sur le terrain”, a-t-elle conclu.


D. S.

Source de l'article: http://liberte-algerie.com/actualite/une-banque-de-donnees-des-donneurs-indispensable-schema-national-du-don-de-sang-189480

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn