image

Quelque 2.261 postes budgétaires ont été affectés à la promotion des cadres, agents et fonctionnaires de la Sûreté nationale, a affirmé mardi à Alger, le Directeur général de la Sureté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel.

Dans un message lu en son nom par le Directeur des ressources humaines à la DGSN, Mohamed Benabrad, lors d'une cérémonie organisée à l'Ecole supérieure de police Ali-Tounsi, le général-major Hamel a souligné qu'à l'occasion du 52ème anniversaire de la création de la police algérienne "une opération de promotion, ordinaire et exceptionnelle, a été approuvée par le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales à travers l'affectation de 2.261 postes budgétaires".

26 postes budgétaires ont été affectés à ceux ayant bénéficié d'une promotion au grade de commissaire divisionnaire, 94 postes pour la promotion au grade de commissaire principal, 95 au grade de commissaire de police, 396 postes budgétaires pour la promotion au grade d'inspecteur principal de police et 34 postes pour la promotion au grade d'inspecteur de police, a fait savoir le DGSN.

810 postes budgétaires ont été affectés aux promotions au grade de brigadier-chef et 800 postes pour la promotion d'un nombre similaire d'agents de police au grade de brigadier de l'ordre public, a-t-il précisé.

Il s'agit également de la promotion de 6 commissaires divisionnaires au grade de contrôleur de police parmi ceux occupant des postes de responsabilité dans la hiérarchie de la Sûreté nationale, a ajouté le général-major Hamel.

"La sélection des fonctionnaires devant bénéficier de promotions a eu lieu en toute transparence", a souligné M. Hamel ajoutant que l'élaboration des listes des qualifications "a été confiée à une commission centrale ad-hoc qui a procédé à une étude minutieuse des dossiers des fonctionnaires réunissant les conditions d'éligibilité selon un barème".

Le barème définit un "ensemble de critères dont la régularisation progressive des situations administratives pour les subordonnés nayant pas connu d'évolution de carrière durant une longue période, la nature du poste de responsabilité pour les cadres, la durée du service effectué dans le sud et le niveau d'instruction", a expliqué le général-major Hamel.

Le DGSN a appelé à cette occasion les "bénéficiaires de promotions professionnelles à doubler d'effort pour la préservation de la sécurité et des biens des citoyens dans le cadre du respect de la loi et des droits de l'homme".

En 2010, 61.651 fonctionnaires de la Sûreté nationale avaient bénéficié de promotions similaires, tous grades confondus.

Read more http://www.aps.dz/algerie/9417-plus-de-2-200-postes-budg%C3%A9taires-affect%C3%A9s-%C3%A0-la-promotion-des-cadres,-agents-et-fonctionnaires-de-la-s%C3%BBret%C3%A9-nationale-hamel

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn