Des chercheurs algériens développent une nouvelle technique pour la production de silicium

 Une nouvelle technique destinée à la production de silicium a été élaborée à l'Université des Sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf d'Oran (USTO), a annoncé mardi le manager du programme algéro-japonais "Sahara Solar Breeder" (SSB) dédié au développement des technologies solaires.

Le nouveau procédé porte sur l

Des chercheurs algériens développent une nouvelle technique pour la production de silicium

Une nouvelle technique destinée à la production de silicium a été élaborée à l'Université des Sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf d'Oran (USTO), a annoncé mardi le manager du programme algéro-japonais "Sahara Solar Breeder" (SSB) dédié au développement des technologies solaires.

Le nouveau procédé porte sur l'extraction du silicium contenu dans la roche dite "Diatomée", disponible en gisement important dans la région de Sig (Mascara), a précisé M. Amine Boudghène-Stambouli, dans une déclaration à la presse en marge des travaux du 4ème Forum Asie-Afrique sur l'énergie durable.

Cette technique a été mise au point par une équipe de chercheurs du Laboratoire de microscopie électronique et des sciences des matériaux, dirigé par le professeur Saad Hamzaoui, a indiqué cet universitaire, également président du Forum ouvert mardi à l'USTO pour deux journées d'échanges scientifiques réunissant une centaine de participants, dont une majorité d'experts algériens et japonais.

Principalement puisé du sable, le silicium est un matériau qui intervient dans la composante des cellules photovoltaïques permettant le captage du rayonnement solaire en vue de sa transformation en énergie électrique.

Le programme "SSB" s'appuie, selon le même responsable, sur l'exploitation de l'énergie solaire à partir des couches photovoltaïques, mettant en avant l'intérêt d'exploiter la Diatomée, il a fait savoir que les réserves en cette matière première sont estimées à 6 millions de tonnes dans la région de Sig, alors que seul le tiers de ce potentiel est nécessaire pour parvenir à produire 100 Gigawatt, "une puissance importante et économique".

Partenaire majeur du programme "SSB", l'USTO sera prochainement dotée d'un appareil de pointe destiné à apporter un maximum de pureté au silicium extrait, a-t-il indiqué.

Calibré par les partenaires japonais, spécialement pour l'étude du sable d'Adrar, cet équipement sera opérationnel en février 2015 à l'USTO.

Source de l'article: http://www.aps.dz/fr/regions/5905-des-chercheurs-alg%C3%A9riens-d%C3%A9veloppent-une-nouvelle-technique-pour-la-production-de-silicium

Partagez cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn